Communiqués de presse

7 juin 2017

 

 

À publier immédiatement

COMMUNIQUÉ

L’APECQ honore trois entreprises lors des célébrations de son 120e anniversaire

Montréal, le 6 juin 2017. - Au cours des célébrations de son 120e anniversaire, l'Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) a couronné ses trois entreprises de l'année : Constructions Bâtiments Québec inc., Salvatore L. Briqueteur 65 et Béton Provincial ltée.L'APECQ a également rendu hommage à la toute première femme à occuper le poste de présidente de l'association en 120 ans d'histoire, madame Rose Fierimonte. Ce prestigieux événement s'est tenu dans le cadre du Gala de la présidente, le 2 juin dernier, devant une foule de plus de 500 invités où des représentants politiques ainsi que des principales associations de la construction étaient présents.

"Comme première femme à avoir enfin brisé le plafond de verre, je suis extrêmement fière de rendre hommage à des entreprises, qui comme moi, partagent des valeurs de respect, d'intégrité, de leadership et de professionnalisme", a commenté la nouvelle présidente de l'APECQ, Rose Fierimonte. Les lauréatsont tous un point en commun : une vision unique qui les amène à se dépasser.

Les lauréats

Dans la catégorie Entrepreneur général, Constructions Bâtiments Québec a reçu les honneurs de l'APECQ. Cette entreprise de Saint-Mathieu-de-Beloeil a développé une expertise qui lui permet d'offrir des services de construction depuis la simple et traditionnelle exécution du marché forfaitaire jusqu'à la plus complexe direction de projet. La philosophie d'entreprise, tournée vers ses clients, lui ont permis de se positionner en tant que maître d'œuvre par excellence.

Le prestigieux trophée a été remis à la présidente de Constructions Bâtiments Québec, Johanne Guertin, par Me Ali T. Argun, avocat associé chez Morency, société d'avocats.

Dans la catégorie Entrepreneur spécialisé, le trophée a été remporté par Salvatore L. Briqueteur 65, entreprise fondée il y a plus de 50 ans par Luigi Salvatore.  Ce dernier a travaillé à la force du poignet pour faire croître son entreprise qui, désormais, est une institution grâce à la solide expertise développée au cours des années au Québec. La même force de caractère s'est poursuivie avec la relève familiale.Linda Salvatore, présidente de l'entreprise, et son père Luigi, président fondateur, sont montés sur scène pour recevoir leur prix.

Enfin, dans la catégorie Fabricant et Fournisseur, Béton Provincial ltée a remporté la palme. En 1960,Walter Bélanger fonde Béton Provincial à Matane. L'entreprise offre alors du béton préparé, des conduites de béton ainsi que des produits de maçonnerie. Rapidement, Béton Provincial construit et fait l'acquisition d'usines dans plusieurs régions du Québec.Béton Provincial possède aujourd'hui plus de 70 usines de béton préparé, 10 usines de pavage, 2 vastes usines de produits de béton préfabriqués, plusieurs usines de béton portatives informatisées ainsi qu’un grand nombre de carrières, gravières et sablières. À cela s’ajoute une imposante flotte de plus de 350 bétonnières en plus des équipements de transport routier conventionnels.

Mme Anik Girard, directrice générale et éditrice du Groupe Constructo, a remis fièrement la marque de reconnaissance au représentant de Béton Provincial,Jean-François Dufour, vice-président Développement Stratégique.

En plus du dévoilement des entreprises de l'année, un moment fort de la soirée, l'APECQ n'a pas manqué de remémorer à ses invités quelques pans de sa longue histoire. Tournée vers l'avenir, l'APECQ a l'intention de reprendre la place qu'elle avait il y a 120 ans, c'est-à-dire la première association de la construction au Québec!

À propos de l’APECQ

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) est la plus importante association multisectorielle à adhésion volontaire de l’industrie de la construction au Québec. Sa mission consiste à promouvoir vigoureusement les intérêts de ses membres et à leur fournir la meilleure gamme d’outils et de services, pour la réalisation optimale de leurs activités. Pour plus d’information : www.apecq.org

- 30 -

Source :

Michel Raymond, directeur général
APECQ
514 739-2381, poste 386

 


7 avril 2017

Rose Fierimonte accède à la présidence de l'APECQ

L'APECQ est heureuse d'annoncer la nomination de Mme Rose Fierimonte à titre de présidente du conseil d'administration de l'association. Il s'agit de la première femme à accéder au poste de présidente de l'APECQ depuis sa fondation il y a 120 ans. Sa nomination a eu lieu lors de l'assemblée générale tenue le 6 avril dernier.

Mme Rose Fierimonte siège au C.A. de l'APECQ depuis 2013. Elle a présidé différents comités relevant du C.A. dont les comités Éthique et gouvernance et Ressources humaines. Elle a également agi à titre de vice-présidente et trésorière pour l'association. Mme Fierimonte succède à M. Marco Santoriello, président de Coffrage Santco. Mme Fierimonte est présidente de Dorbec Construction inc. et de RoseConstruction inc. Elle a à son actif plus de 25 ans d'expérience à titre d'entrepreneure générale. De plus, Mme Fierimonte est présidente sortante des ELLES de la construction, dont l'APECQ est le partenaire principal.

La nomination de Mme Fierimonte à titre de présidente est un atout pour assurer la pérennité et la croissance de l'association. Nous lui souhaitons tout le succès possible dans ses nouvelles fonctions.

 


Journée internationale des femmes

Vernissage de l’exposition Bâtisseuses,

femmes d'une industrie en changement

Sur la photo , de gauche à droite : Christine Bourgier, photographe, Valerye Daviault, vice-présidente du CA des Elles de la construction, Rose Fierimonte, membre du CA de l’APECQ, Cindy Avarelo, participante de l’exposition de l’APECQ , Diane Lemieux, présidente-directrice générale de la CCQ, Lieu Dao, Madeleine Deshaies et Maryse Couture, participantes de l’exposition de l’APECQ.

Montréal, le 13 mars 2017 – Dans le cadre des activités entourant la Journée internationale des femmes, l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) et les Elles de la construction ont dévoilé, le 7 mars dernier, l’exposition photos Bâtisseuses, femmes d’une industrie en changement.  Le vernissage a eu lieu devant une centaine d’actrices et d’acteurs de l’industrie de la construction au siège social de la Commission de la construction du Québec (CCQ).

« L’APECQ, par ce projet photos, voulait entre autres rendre hommage aux participantes du Programme de mentorat de l’APECQ : la construction de demain!  et rendre compte des multiples possibilités de carrières pour celles voulant rejoindre l’industrie », affirme Michel Raymond, directeur général de l’APECQ.

Pour réaliser l’exposition, la photographe Christine Bourgier a capturé la réalité de professionnelles et d’entrepreneures de l’industrie de la construction. Cinq participantes de la première cohorte du Programme de mentorat de l’APECQ : la construction de demain! ont ouvert les portes de leur quotidien afin de partager leur passion pour leur profession et leur industrie.

« Les Elles de la construction sont très fières d'être partenaires du Programme de mentorat de l'APECQ : la construction de demain! D'ailleurs, plusieurs mentores et mentorées de cette première cohorte sont des membres des Elles. S'associer à ce projet novateur s'inscrit naturellement dans la mission que se sont fixées les Elles de la construction. La relève dans les positions de direction en construction est importante puisque ce sont les bâtisseuses de demain! », mentionne Valerye Daviault, vice-présidente des Elles de la construction.

Pour la présidente-directrice générale de la CCQ, Diane Lemieux : « La CCQ met tout en œuvre pour faire une plus grande place aux femmes sur les chantiers au Québec. Cela demande toutes sortes d’efforts. Je vous rappelle que les femmes représentent à peine plus de 1,5% de la main-d’œuvre. Les partenaires de l’industrie doivent mettre la main à la pâte. C’est pourquoi la CCQ soutient le programme de mentorat et se réjouit de l’exposition de l’APECQ et des Elles. Cette série de photos met en valeur des femmes du programme qui occupent des postes de décision dans les projets de construction au Québec. Voilà un autre facteur positif pour intégrer davantage de femmes de métier sur les chantiers. »

À propos du Programme de mentorat de l’APECQ : la construction de demain!

Grâce à un financement substantiel de Condition féminine Canada et en partenariat notamment avec les Elles de la construction et la Commission de la construction du Québec (CCQ), un programme pilote a été lancé en 2016.  Ce programme est destiné aux femmes professionnelles et entrepreneures de l’industrie œuvrant dans l’industrie de la construction et désirant être jumelées avec des mentor(e)s comptant un minimum de 8 années d’expérience et désirant transmettre leurs expériences et leur savoir. C’est sur une période de 15 mois que 27 participant(e)s (14 mentorées pour 13 mentor(e)s) développeront une relation mentorale à raison d’au moins une rencontre mensuelle. Des ateliers thématiques leur seront également proposés au cours du programme.

– 30 –

Source : Laurence Matte Guilmain
  Chargée de projet  
  Association patronale des entreprises en construction du Québec
  514 739-2381, poste 383
  laurence.matte-guilmain@apecq.org

 


 

Pétition  Paiement Rapide

5 décembre 2016-  L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) donne son appui à l’Institut canadien de la construction en acier (ICCA) afin de poursuivre les démarches dont l’objectif est de convaincre le gouvernement d’adopter une loi spéciale sur le paiement rapide.

Vous trouverez ici une pétition que nous vous invitons à signer et à faire parvenir à l’institut canadien de la construction en acier.

 L’APECQ réitère de plus, son appui à la coalition contre les retards de paiement dans la construction.

Daniel Barbeau

Directeur général

 

Association patronale des entrepreneurs en construction

du Québec (APECQ)


 

L’APECQ accueille chaleureusement les nouvelles règles de la CCQ visant l’intégration des femmes sur les chantiers de construction.

Montréal, le 24 novembre 2016 - L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) est enthousiaste et favorable face aux nouvelles règles de la CCQ, visant une plus grande présence des femmes sur les chantiers de construction au Québec.

Les modifications touchent principalement les règlements sur l’embauche, la mobilité des salariés, la formation ainsi que la délivrance des certificats de compétences.

Nul doute que la mise en place des nouveaux règlements favorisera l’élimination des nombreuses barrières à l’intégration des femmes dans la construction.

L’APECQ fera le nécessaire afin que tous ses membres soient informés de manière adéquate pour une mise en place rapide et efficace de cette nouvelle règlementation. L’Association soutient et encourage toute initiative menant à une présence plus importante de femmes sur les chantiers, depuis déjà plusieurs années notamment avec son étroite collaboration avec les Elles de la construction et plus récemment avec son programme de mentorat.

Voir l'article de la CCQ


20 juillet 2016

LA PRÉSENCE DES FEMMES DANS L’INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION :
UN ENJEU INCONTOURNABLE EN 2016

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) aimerait souligner l’implication des principaux acteurs clés œuvrant à l’augmentation de la présence des femmes dans l’industrie. En effet, c'est grâce au travail de la Commission de la construction du Québec (CCQ), au dévouement et aux initiatives de l’APECQ, en collaboration avec les Elles de la construction, ainsi qu'aux engagements de plusieurs autres associations patronales, que cet enjeu devient un incontournable en 2016 et pour les années à venir.

Le 23 mars 2015 était lancé le Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction 2014-2015 (PAEF) par la CCQ visant un effort collectif pour une augmentation de la proportion des femmes sur les chantiers. Le 14 juillet 2016, en plus d’un bilan positif pour la première année du programme, la CCQ a annoncé le lancement du Service d’accompagnement pour les femmes dans l’industrie de la construction qui visera entre autres à outiller les acteurs travaillant à favoriser l’intégration des femmes à l’industrie. Ce service visera aussi à accompagner les femmes dans leur cheminement professionnel, notamment en les informant des mesures du PAEF.

En parallèle au PAEF, guidée par ses importantes valeurs d’équité et d’innovation, l’APECQ, a pour sa part, mis en place plusieurs initiatives pour favoriser l’intégration, le maintien ainsi que la progression professionnelle des femmes dans l’industrie. L’association a reçu une importante subvention sur trois ans de Condition féminine Canada (CFC) visant l’amélioration de la prospérité économique des femmes œuvrant dans le secteur de la construction. Grâce à cette subvention, l’APECQ devient la première association patronale à offrir un programme de mentorat destiné à promouvoir l’avancement des femmes à des postes décisionnels. Son implication passe aussi par les diverses collaborations visant à faire valoir l’importance de la mixité en entreprises. On entend notamment sa participation en tant que membre aux rencontres intersectorielles de la Concertation montréalaise femmes et emplois majoritairement masculin (CMFEMM). L’APECQ est aussi partenaire principale des Elles de la construction, réseau auquel elle apporte un soutien financier et une participation active et enthousiaste à leurs activités.

Les Elles de la construction est un organisme à but non lucratif qui s’est affilié à l’APECQ en 2013. Ce réseau a comme mission de promouvoir les intérêts, les droits et la place des femmes dans le domaine de la construction, qu’elles soient femmes de métier, professionnelles ou entrepreneures. Ce regroupement offre aux femmes des activités comme des soirées de réseautage, des conférences, des comités d'entraide et des ressources utiles pour briser leur isolement et favoriser leur épanouissement à long terme. La soirée «Elles reconnaissent», un gala qui vise à reconnaitre et à applaudir les femmes, les hommes, les compagnies, les associations et les syndicats qui travaillent à l’intégration des femmes dans l’industrie, aura justement lieu le 6 octobre 2016.

D’autres acteurs patronaux se sont également engagés à soutenir les objectifs du PAEF à sa sortie. Entre autres, l’Association de la construction du Québec (ACQ) s’est engagée à sensibiliser et à informer les employeurs des secteurs institutionnel, commercial et industriel (ICI) de la raison d’être et des dispositions du programme. L’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) planifiait de promouvoir le PAEF auprès de ses membres et d’adopter un plan d’action des gestes à réaliser. Finalement l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) envisageait aussi de faire la promotion du programme auprès de ses membres ainsi que d'offrir le cours en Gestion et travail au sein d’équipes mixtes.

Enfin, les femmes voulant faire leur place dans le domaine de la construction devraient pouvoir s’épanouir professionnellement dans un milieu accueillant et égalitaire. Il est maintenant temps pour tous les joueurs de l’industrie de s’allier à la cause pour rejoindre les valeurs d’équité de la société actuelle.


L'APECQ salue la réussite lors de son prestigieux gala annuel

Trois entreprises florissantes de Montréal auréolées de la récompense ultime du succès



Sur la photo figurent de gauche à droite : Daniel Barbeau, directeur général de l'APECQ, Marco Santoriello, président de l'APECQ, Fouad Geara, Alexandre Lefebvre, Maryse Couture, Caroline Lefebvre, André Lefebvre, Marc-André Lefebvre, Laurent Couture, Alberto Bernardi et Guido Di Zazzo.

Montréal, 14 mai 2016 – Pour la première fois de son histoire riche de près de 120 ans, l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) a couronné trois entreprises de l’année plutôt qu’une seule lors de son prestigieux événement annuel tenu hier soir à la salle de réception Le Madison, dans l’arrondissement Saint-Léonard.

Devant près de 500 personnes, les représentants de Toiture Couture, de Groupe Module et de Lefebvre & Benoit ont ainsi foulé le tapis rouge et reçu le précieux trophée attribué aux entreprises les plus performantes et innovantes de la grande région métropolitaine de Montréal.

« Notre organisation a sélectionné dans chacune des catégories d’entrepreneurs membres qui la composent – entrepreneurs généraux, entrepreneurs spécialisés, fabricants et fournisseurs – une entreprise qui se distingue tant par sa détermination, son leadership, sa créativité que par sa réussite en affaires, commente Marco Santoriello, président de l’APECQ. Les gagnants partagent des atouts exceptionnels au centre desquels on retrouve l’art d’avoir su développer une vision unique et d’afficher un professionnalisme hors du commun ».

Qui sont-ils ?

Toiture Couture s’est forgé une réputation d’excellence dans les marchés commercial, institutionnel et industriel depuis le tout début des années quatre-vingt. C’est en misant sur l’entretien préventif et correctif des toitures qu’elle s’est distinguée à l’origine. L’entrepreneur spécialisé dans le revêtement de toitures emploie à la fois des couvreurs et des ferblantiers. Ayant son siège social dans l’arrondissement longueuillois de Saint-Hubert, l’entreprise familiale est présidée par Maryse Couture depuis 2014. Les Affaires Plus a classé Toiture Couture au 176e rang des plus grandes PME du Québec dans son dernier classement annuel.

C’est Me Alexandre Franco, associé au sein du bureau d’avocats Crochetière, Pétrin, qui a remis le précieux trophée à madame Couture.

Remise de prix : Toiture Couture

Groupe Module, pour sa part, se spécialise dans la gestion de projets,  les nouvelles constructions et les rénovations complexes dans les secteurs industriel, commercial, institutionnel et multirésidentiel. Ses origines remontent à 1973 et son propriétaire actuel, Fouad Geara, s’est joint à l’entreprise en 2002. Il lui a donné une impulsion nouvelle qui l’a vue s’attaquer, au cours des dix dernières années, à des chantiers de plus grande envergure et de plus forte complexité. Établi à Montréal près du Marché Central, l’entrepreneur général adore aborder des projets non conventionnels tels des bâtiments historiques.

Monsieur Geara a reçu hier soir l’accolade de Me Ali T. Argun, associé chez Morency, une société d’avocats, qui lui a remis l’emblème de l’excellence de l’APECQ.

Remise de prix : Groupe Module

Plus grande entreprise familiale au Québec dans le domaine de la distribution de matériaux de construction, Lefebvre & Benoit emploie près de 500 personnes et dispose d’un des plus impressionnants parcs de camions spécialisés pour l’industrie de la construction. Basée à Laval, l’entreprise de l’année dans la catégorie fabricants et fournisseurs s’appuie sur une cour de deux millions de pieds carrés, s’ajoutant aux 400 000 pieds carrés d’entreposage intérieur pour son large éventail de plus de 10 000 types de produits qu’elle distribue. Ayant grandi par acquisition depuis sa fondation en 1958, l’entreprise a vu récemment la troisième génération de Lefebvre (CarolineMarc-André et Alexandre) en prendre les rênes.

Au nom de ses associés, Alexandre Lefebvre est monté sur scène pour recevoir son trophée des mains d’Anik Girard, directrice générale de Constructo.

Remise de prix : Lefebvre & Benoit

Le Gala du Président se veut la soirée la plus chic, prestigieuse, glamour et novatrice de l’industrie de la construction. Tout le milieu de l’industrie y est représenté et les convives ont droit à un souper de haute gastronomie dans un environnement somptueux. Le réseautage et le partage d’information y connaissent leur plus beau jour de l’année. Le dévoilement des entreprises de l’année se veut le moment fort de cette soirée exceptionnelle. « C’est la récompense ultime du succès », s’exclame monsieur Santoriello.

À propos de l’APECQ

 

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) est la plus importante association multisectorielle à adhésion volontaire de l’industrie de la construction au Québec. Sa mission consiste à promouvoir vigoureusement les intérêts de ses membres et à leur fournir la meilleure gamme d’outils et de services, pour la réalisation optimale de leurs activités. Pour plus d’information : www.apecq.org


Mardi, 8 décembre 2015

L'attestation de Revenu Québec sera exigée pour certains contrats

Entrepreneurs en construction, inscrivez-vous  aujourd’hui  aux  services en ligne Clic Revenu  pour gagner du temps demain

À partir du 1er mars 2016, l'attestation de Revenu Québec sera exigée pour certains contrats de construction, de services de placement et de location de personnel.

Pour vous aider à remplir vos nouvelles obligations, Revenu Québec mettra à votre disposition des services en ligne Clic Revenu simples à utiliser. Nous vous invitons à vous inscrire à ces services dès maintenant afin que vous gagniez du temps au moment de l'entrée en vigueur des nouvelles mesures.

En vous inscrivant aux services en ligne Clic Revenu, vous accéderez à une foule de renseignements utiles ainsi qu'à plusieurs services pratiques pour votre entreprise. Par exemple, vous pourrez produire vos déclarations de taxes, vos déclarations de retenues et de cotisations de l'employeur ainsi que le sommaire 1 et les relevés 1.

Source : http://www.revenuquebec.ca/fr/salle-de-presse/actualites/2015/2015-11-02(1).aspx?PromoActuInscriptionCRnov2015=BPAccueil)


Les administratrices de l’APECQ se distinguent  au
Gala du Réseau des Femmes d’affaires du Québec

 

La première vice-présidente, Rose Fierimonte, lauréate du Prix Femmes d’affaires du Québec dans la catégorie Bénévole fortement engagée

 

Montréal, 5 novembre 2015 – Deux membres du conseil d’administration de l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) ont été sur la sellette, hier soir, lors du dévoilement de la 15e édition des Prix Femmes d’affaires du Québec au Palais des congrès de Montréal. La première vice-présidente de l’APECQ, Rose Fierimonte, a été désignée à titre de Bénévole fortement engagée tandis que Kristell Tremblay a été finaliste dans la catégorie Nouvelle entrepreneure.

« Ces nominations illustrent la qualité et le dynamisme des gestionnaires de notre organisation et la valeur de ces femmes qui ont accepté au cours des dernières années de s’investir dans notre administration et de donner un nouveau souffle à l’industrie de la construction au Québec », les a félicitées le président de l’APECQ, Marco Santoriello.

Rose Fierimonte

Première femme à occuper la fonction de 1ere vice-présidente de l’APECQ au cours de son histoire de 118 ans, Rose Fierimonte a cofondé Dorbec Construction en 1988. Déjà, elle contribuait à la Fondation Le Pilier, un organisme qui investit dans la construction d’habitations pour personnes handicapées. Son engagement n’a pas décru au fil des ans et elle siège même au conseil d’administration de cette société depuis 15 ans.

En 2012, l’entrepreneure générale et présidente de Dorbec Construction ajoute les Elles de la Construction à ses champs d’intérêt personnel. Rapidement, elle devient présidente de cet organisme qui cherche à favoriser une plus grande intégration des femmes au sein de l’industrie de la construction.

Cette préoccupation l’amène à fonder, en 2014, Rose Construction, une entreprise à

100 % féminine. Une année plus tôt, en février 2013, madame Fierimonte avait accepté de siéger au conseil d’administration de l’APECQ.

Kristell Tremblay

Six ans à peine après avoir obtenu son diplôme en génie mécanique de l’Université Laval, Kristell Tremblay jette les bases de Construction KT en 2013. Elle spécialise son entreprise de gestion et d’exécution de projets dans les travaux de réparation de structures de béton et en restauration patrimoniale.

Même si le démarrage d’une nouvelle entreprise requiert beaucoup de temps et d’efforts, elle accepte au printemps 2015 de faire partie de la nouvelle équipe d’administrateurs de l’APECQ.

À propos de l’APECQ

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) est la plus importante association multisectorielle à adhésion volontaire de l’industrie de la construction au Québec. Sa mission consiste à promouvoir vigoureusement les intérêts de ses membres et à leur fournir la meilleure gamme d’outils et de services, pour la réalisation optimale de leurs activités. Pour plus d’information : www.apecq.org

-30-

Source :

Geneviève Déry
Responsable, marketing et partenariats

APECQ

Téléphone : 514 739-2381 poste 386
Sans frais : 1 800 371-2381 poste 386
genevieve.dery@apecq.org

 

 


Des retards de 7,2 G$ dans la construction
Les délais de paiement ont doublé depuis 10 ans

AGENCE QMI

Vendredi, 24 avril 2015 21:52

MISE à JOUR Samedi, 25 avril 2015 08:29

Chaque année, les entrepreneurs de la construction doivent vivre avec 7,2 G$ de paiements en retard, ce qui heurterait les petites entreprises, les travailleurs et les gouvernements.

Selon une étude publiée hier matin par le cabinet comptable Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), les retards totalisent 15% des dépenses annuelles dans l'industrie. L'étude a été commandée par la Coalition contre les retards de paiement dans la construction, qui regroupe huit associations patronales, de métiers et d'entrepreneurs.

Manque de liquidités

Selon RCGT, les délais de paiement ont doublé depuis une dizaine d'années pour atteindre 80 jours en moyenne, autant pour les contrats publics que privés. Le manque de liquidités serait dangereux pour les petits entrepreneurs devant payer les salaires, fournisseurs et effectuer les divers paiements à l’État, tels que les retenues à la source (montants pour la Régie des rentes, l’assurance-emploi, etc.) «Dans certains cas, les délais peuvent contribuer à ce qu’un entrepreneur déclare faillite», indique Marc Bilodeau, porte-parole de la coalition et président de la Fédération québécoise des associations d’entrepreneurs spécialisés en construction.

L’étude démontre que plus du trois quarts des entreprises du secteur ont refusé de soumissionner sur au moins un contrat en 2013 en raison des risques de retards de paiement. Selon M. Bilodeau, toutes les études démontrent qu'une diminution de la concurrence et du nombre de soumissionnaires crée des pressions à la hausse sur les montants des soumissions.

_________________________________________________________________________________________________

COMMUNIQUÉ

Daniel Barbeau nommé directeur général de l’APECQ

Saint-Laurent, 07 avril 2015 – Daniel Barbeau exerce officiellement les fonctions de directeur général de l’APECQ depuis le lundi 30 mars, annonce le président de son conseil d’administration, Christian Thériault. Il cumule cette tâche avec celle de directeur général de la Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs (GHMB), poste qu’il occupe depuis le 6 novembre dernier. Il avait accepté il y a quelques semaines d’assurer l’intérim à la direction générale de l’APECQ.

Avocat, diplômé en droit de l’Université Laval et en administration des affaires de l’UQAM, monsieur Barbeau dirige une équipe de 18 employés aux locaux de l’organisme, situés chemin de la Côte-de-Liesse à Saint-Laurent. Il caresse de nombreux projets pour l’APECQ.

« Notre organisation est réputée pour avoir établi des liens de grande proximité avec ses membres. J’entends améliorer et accroître les services que nous leur rendons afin de nous rapprocher encore davantage d’eux, tout en les représentant adéquatement auprès des différentes entités gouvernementales », a déclaré Daniel Barbeau.

Quant au président de l’APECQ, Christian Thériault, il s’est montré extrêmement satisfait d’avoir convaincu monsieur Barbeau de prendre les rênes de l’APECQ : « Ses qualités de gestionnaire et son souci du travail rigoureusement effectué nous permettent de penser qu’il poursuivra le renouveau que nous avons vécu depuis plusieurs mois déjà. »

Avant son arrivée à la GHMB, Monsieur Barbeau avait été durant plus de six ans éditeur du journal Métro, qui est devenu sous sa gouverne le journal le plus lu à Montréal. Auparavant, de 1999 à 2006, il avait assuré la direction du Groupe Constructo, média spécialisé dans la publication des appels d’offres en construction ; au cours de cette période, de concert avec le Groupe CGI, il avait cofondé le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SÉAO).

À propos de l’APECQ

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) est la plus importante association multisectorielle à adhésion volontaire de l’industrie de la construction au Québec. Sa mission consiste à promouvoir vigoureusement les intérêts de ses membres et à leur fournir la meilleure gamme d’outils et de services, pour la réalisation optimale de leurs activités.

À propos de la GHMB

La Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs (GHMB) est une filiale de l’APECQ dont le mandat est d’offrir un plan de garantie spécialement conçu et mis en place pour les tours de condominiums de plus de quatre (4) unités privatives superposées et les projets de transformation de bâtiments existants en unités de copropriété. La GHMB comble ainsi un besoin dans un secteur de la construction non visé par le Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs de la Régie du bâtiment du Québec.

 

-30-

Source :
Caroline Rousseau
Directrice développement des affaires
514 739-2381 poste 383

 


COMMUNIQUÉ

 

Le 8 mars 2015 : LES ELLES DE LA CONSTRUCTION LÈVE SON CASQUE AUX FEMMES

 

Montréal, le 4 mars 2015. - La Journée internationale de la femme, est souvent l'occasion de faire le point sur la place des femmes au Québec et dans le monde. Les ELLES de la construction, un regroupement dont le mandat est de promouvoir la place des femmes dans l'industrie de la construction, constate que le chemin parcouru par les femmes en construction est encore parsemé d'embuches. Les préjugés et la discrimination envers les femmes sont encore bien présents.

Plusieurs travailleuses ont apporté des témoignages touchants à l'occasion du dernier 5 à 7 réseautage des Elles de la construction, le 29 janvier dernier. Le sujet de la rencontre portait sur la résilience des femmes en construction. Le plus grand avancement pour la cause des femmes dans cette industrie repose avant tout sur la solidarité. La hausse constante du membership des Elles de la construction en fait d'ailleurs foi. "Je crois que la solidarité entre les femmes est la clé pour réussir dans n'importe quel métier où les hommes sont majoritaires. La raison d'être des Elles de la construction est justement de donner aux femmes des tribunes qui leur permettent de s'exprimer afin qu'elles puissent s'épanouir et être heureuses dans le métier qu'elles ont choisi.", a déclaré Mme Rose Fierimonte, présidente des Elles de la construction.

 

Les Elles de la construction crée des comités

En 2014, les Elles de la construction a redoublé ses efforts pour répondre aux besoins des femmes en construction. En effet, l'organisme a créé sept comités qui seront mis en place dans les prochains mois. Le rôle de ces comités vise à répondre de façon plus spécifique aux besoins des membres en les impliquant davantage. Les Elles de la construction est convaincue que la participation des femmes dans des groupes restreints en fonction de leurs besoins et leurs intérêts est la démarche la plus efficace pour contrer le grave problème d'abandon des femmes des métiers de la construction.

Voici donc les comités mis sur pied par les Elles de la construction. Chacun de ces comités est sous la présidence d'une administratrice des Elles de la construction.

 

  • Comité casque rose. Groupe d'entraide pour les membres des Elles de la construction qui travaillent sur les chantiers et qui vivent des problématiques.

    Présidente : Dr Sylvia Chouinard, psychologue et entrepreneure générale

 

  • Comité membership et partenariat. Groupe qui a pour but de répondre aux demandes concernant l'adhésion aux Elles de la construction, favoriser le développement de l'OBNL et accueillir les nouveaux membres.

    Présidente : Mme Caroline Laberge, ing., entrepreneure générale

 

  • Comité média-communication. Groupe en charge de l'aspect de la visibilité des Elles de la construction.

    Présidente : Rose Fierimonte, entrepreneure générale et présidente des Elles de la construction.

 

  • Comité entrepreneur. Groupe qui englobe les entrepreneurs généraux et spécialisés afin de répondre à leurs besoins spécifiques.

            Présidente : Mme Isabelle Leblanc, avocate

 

  • Comité leader de la construction. Regroupe les leaders de l'industrie de la construction qui sont soit chefs d'entreprises ou à la tête d'une association ou groupe.

Présidente : Mme Chantal Couture, CPA, CA  

 

  • Comité intégration. Groupe qui aide à faciliter l'intégration des femmes immigrantes qui éprouvent de la difficulté à intégrer l'industrie de la construction.

Présidente : Mme Silina Debes, ing., PMP, gestionnaire sénior de projet 

 

  • Comité bénévolat. Groupe qui a la responsabilité du recrutement et de la gestion des bénévoles aux Elles de la construction.

Présidente : Mme Bianca Lamothe Verreault, entrepreneure générale

 

Nous invitons toutes les « ELLES » qui oeuvrent dans l’industrie de la construction ainsi que les étudiantes qui ont choisi un métier ou une profession dans le domaine de la construction, à se joindre solidairement aux ELLES de la construction. Si vous désirez vous  joindre à un des comités, vous êtes les bienvenues! Le seul préalable est d’être membre en règle des Elles de la construction.

Pour devenir membre, vous n'avez qu'à consulter le site web des Elles à l'adresse suivante : http://www.ellesdelaconstruction.com/devenez-membre

Au nom des ELLES de la construction, nous souhaitons à toutes les femmes, une très belle journée internationale de la femme. Debout mesdames, unies et solidaires pour bien prendre notre place!

 

- 30 -

 

Source :

Mme Marie-Josée LanciaulT
Coordonnatrice
Les Elles de la construction
514 891-5026


 

COMMUNIQUÉ

 

Saint-Laurent - 25 février 2015 – MADAME LINDA MARCHAND QUITTE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION PATRONALE DES ENTREPRISES EN CONSTRUCTION DU QUÉBEC (APECQ)

Lors de la réunion du conseil d’administration de l’APECQ du 3 février dernier, madame Linda Marchand a annoncé sa démission à titre de directrice générale de l’APECQ.

À l’occasion de ce conseil d’administration, madame Marchand a tenu à faire les commentaires suivants : «C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je donne ma démission comme directrice générale de l’APECQ. Je désire relever de nouveaux défis et je qualifie l’expérience passée à l’APECQ comme inoubliable. Ces deux ans et demi passés à l’APECQ m’ont permis de connaître un monde d’hommes et de femmes dévoués et engagés dans leur profession. Je garde de ces années d’excellents souvenirs et surtout l’avantage d’avoir tissé d’excellentes relations. »

Cette démission est effective à compter du 27 février prochain.

Monsieur Daniel Barbeau, actuel directeur général de La Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs assumera l’intérim dans l’attente d’un nouveau directeur général.

Pour sa part, Monsieur Christian Thériault, président de l’APECQ, a tenu à faire les commentaires suivants : « C’est avec beaucoup de regret que le conseil d’administration a dû accepter la démission de madame Marchand. Sa contribution à l’APECQ a été remarquable et nous allons garder de madame Marchand, le souvenir d’une femme engagée, dynamique, compétente, prête à relever de nouveaux défis. Elle nous a permis d’envisager l’avenir avec réalisme et son apport à long terme sera pour l’APECQ inestimable.

Au nom du conseil d’administration et de tous les membres de notre Association, je tiens à la remercier chaleureusement et lui souhaite beaucoup de succès dans sa nouvelle carrière. »

 

SOURCE :     APECQ

 


L’APECQ REÇOIT LA PRÉSIDENTE DE LA GARANTIE DE CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE (GCR)

 

Saint-Laurent, le 12 décembre 2014. – Le 10 décembre dernier, l’APECQ et la Garantie habitation des maîtres bâtisseurs (GHMB), filiale de l’APECQ, organisaient une conférence matinale destinée à leurs membres pour les informer du nouveau Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs. Pour l’occasion, Mme Gina Gaudreault, présidente-directrice générale de la GCR agissait à titre de conférencière invitée.

Cette rencontre d’information a été des plus utiles pour les participants. En plus de décrire la mission de l’organisme qu’elle représente, Mme Gaudrault a expliqué en détail les changements entraînés dans la foulée de ce nouveau règlement. Enfin, cette dernière a répondu aux questions posées par les participants.

En conclusion, nous rappelons que ce règlement s’applique uniquement aux entrepreneurs qui construisent des bâtiments résidentiels neufs (détenteurs de licences 1.1.1 et 1.1.2). GHMB continue d’offrir un plan de garantie sur certains bâtiments non visés par le Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs, tels les tours de condominiums de plus de quatre (4) unités privatives superposées et les projets de transformation en condominiums.

 

- 30 –

 

Source :

Marie-Josée Lanciault
514 739-2381, poste 386


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PREMIÈRE ENTENTE DE MENTORAT POUR ENTREPRENEURS DANS LA CONSTRUCTION

Saint-Laurent, le 2 décembre 2014 – Depuis son association avec les Elles de la construction, l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) fournit tous les efforts pour encourager la relève en construction. À cet effet, l’APECQ vient de signer une entente de mentorat qui encouragera les femmes, les hommes et les jeunes à devenir d’habiles entrepreneurs en construction. Une entente de partenariat a été conclue avec le Réseau M, un service d’accompagnement de haut calibre destiné à tous les entrepreneurs québécois. L’objectif de cette démarche est d’offrir à ces derniers d’accélérer leur développement et de favoriser la croissance de leur entreprise grâce à un mentor qui les accompagne bénévolement.

En conférence de presse le 27 novembre dernier lors du dévoilement de l’entente de mentorat, madame Linda Marchand, directrice générale de l’APECQ, a déclaré : « L’APECQ est fière de devenir officiellement un organisme relayeur du Réseau M, soutenu par un acteur de premier plan dans la région, soit l’École des métiers de la construction de Montréal. Nous croyons que le mentorat est un outil important pour stimuler la relève en construction en plus de répondre aux besoins de nos membres ».

Pour devenir mentor ou mentoré, les entrepreneurs en construction n’ont qu’à visiter le site Internet suivant : www.reseaum.com

À propos de l’APECQ

La mission de l’APECQ consiste à promouvoir vigoureusement les intérêts de ses membres et leur fournir la meilleure gamme d’outils et de services, pour la réalisation optimale de leurs activités. L’APECQ est reconnue comme le véritable carrefour multisectoriel à adhésion volontaire de l’industrie de la construction au Québec, par la consolidation d’un réseau d’affaires performant, tout en favorisant le développement accru d’une importante gamme de produits et de services de qualité, à la fine pointe de l’innovation et de l’évolution des pratiques commerciales et industrielles nécessaires dans le secteur de la construction

L’École des métiers de la construction de Montréal (ÉMCM)

Située au cœur du Plateau-Mont-Royal, l’École des métiers de la construction de Montréal (ÉMCM) est un établissement à vocation nationale qui offre à ses élèves:

  • 15 programmes menant à des diplômes d’études professionnelles (DEP)
  • 3 programmes de spécialisation (ASP)
  • Certains cours en anglais: Tiling, Preparing and finishing concrete, Bricklaying et Carpentry
  • Des cours de perfectionnement et de recyclage pour un grand nombre de travailleurs de la construction

À propos du Réseau M – Mentorat pour entrepreneurs

Le Réseau M est une communauté d’intérêts, mise en place et animée par la Fondation de l’entrepreneurship et mobilisée pour déployer le service de mentorat pour entrepreneurs au Québec et au sein de la francophonie. Le Réseau M a pour objectif d’offrir à tous les entrepreneurs qui le désirent un service d’accompagnement de haut calibre par des gens d’affaires d’expérience et ainsi leur donner toutes les chances de cheminer vers le succès et la croissance. Il poursuit le but d’accélérer leur développement afin d’accroître le taux de survie et favoriser la croissance de leur entreprise, de la création jusqu’à la transmission à un repreneur. Au Québec, le Réseau M compte sur l’appui important du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE), ainsi que sur des partenaires de premier plan, notamment : Secrétariat à la jeunesse Québec, Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes, Développement économique Canada, Banque Nationale, Caisse de dépôt et placement du Québec, Cascades, Québecor, Cogeco, Fonds de solidarité FTQ, Hydro-Québec, Desjardins entreprises, Investissement Québec, La Capitale assurances, Raymond Chabot Grant Thornton. www.reseaum.com

 

- 30 –

Source : Marie-Josée Lanciault,  APECQ

514 739-2381, poste 386


 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

L’APECQ coordonne un projet pour promouvoir la place

des femmes en construction

Saint-Laurent, le 25 septembre 2014 – Depuis son association avec les Elles de la construction, en avril 2013, l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) fournit tous les efforts nécessaires pour promouvoir la place des femmes dans l’industrie de la construction. Récemment, l’APECQ a été l’initiatrice et coordonnatrice d’un projet visant la mise sur pied d’un système d’accompagnement personnalisé offert à dix femmes pour parfaire leur cheminement de carrière.

Grâce au Fonds régional d’investissement jeunesse du Forum jeunesse, ces jeunes femmes ont pu bénéficier de ce programme dont l’objectif était de mettre en place des moyens afin de favoriser leur intégration et leur maintien dans des entreprises et sur les chantiers de construction.

Dans le cadre du programme, Mylène Grégoire, spécialiste en gestion de carrière et en épanouissement professionnel, a accompagné dix jeunes femmes citoyennes de la grande région de Montréal. Le type d’accompagnement offert variait en fonction de leurs besoins. Que ce soit en les aidant à se trouver un stage (Safaa Azammam), à décrocher un emploi (Asma Dabouki, Véronique Pépin-Horth, Annabel Pineda Bovino, Vanessa Tiemani), à se partir en affaires (Johanie Gagnon) ou à se doter d’outils pour assurer une saine croissance de leur carrière au sein de l’entreprise où elles évoluent (Sara-Pier Bilodeau, Catherine Laplante, Élisa Noiseux-Provençal, Geneviève Tougas), à la fin du programme toutes les femmes ont exprimé leur satisfaction face aux retombées positives des services qui leur ont été offerts. De plus, elles n’ont pas hésité à exprimer leur gratitude à l’égard de l’APECQ. Bollé Communications, Création Brillo, Équinova et mon CV virtuel ont également été partenaires de ce projet.


 

 
 
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

 

Construction N.C.L. fête ses 30 ans

 

Le 11 septembre dernier, l’APECQ organisait la soirée entourant le 30e anniversaire de fondation d’un de ses membres : Construction N.C.L.. L’événement, sous la forme d’un 5 à 7 cocktail dînatoire, a eu lieu au Salon urbain de la Place des arts. Plus d’une centaine de convives étaient présents à la soirée : employés, fournisseurs et partenaires d’affaires.

La famille Mariano désirait célébrer ses 30 ans dans une ambiance chaleureuse, moderne et urbaine, à l’image de leur entreprise. Dans son discours, M. Benito Mariano, président de Construction N.C.L., a salué le savoir-faire, le professionnalisme et l’éthique professionnelle, des valeurs qui font de Construction N.C.L. un leader dans la finition intérieure.

L’APECQ offre à ses membres le service d’organisation d’événements « clé en main » à des tarifs avantageux. Que ce soit pour une fête d’entreprise, un congrès, un tournoi de golf, l’équipe de professionnels en organisation d’événements de l’APECQ voit à tous les aspects de l’organisation.

 
 
Construction N.C.L. de père en fils
 
 
Le 11 septembre au Salon urbain de la Place des arts
 

 

 
 
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

 

RÉSEAU CONSTRUCTION VOUS INVITE À UN 5 À 7

 

Ville Saint-Laurent, le 3 septembre 2014 – Le Réseau Construction vous invite à venir créer de nouveaux liens d’affaires à l’occasion d’un 5 à 7, qui aura lieu le mercredi 17 septembre prochain chez Armoires Cuisines Action, situé au 1550, rue Nobel, Boucherville J4B 5H3.

Réseau Construction a été créé en mars 2014 pour permettre aux personnes qui évoluent dans l’univers de la construction, de se rencontrer afin de tisser de nouveaux liens d’affaires. Anciennement connu sous le nom de Réseautage construction, Réseau Construction fait la promotion de ses activités par l’intermédiaire des médias sociaux (LinkedIn).

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ), Bollé Communications, Into, ainsi que MP2B sont les gestionnaires de ce groupe.

Au cours de la soirée, vous serez jumelés en petits groupes à des partenaires de votre industrie pour vivre plusieurs expériences signées Armoires Cuisines Action! Sur place, Simon le vigneron du « Vignoble de la Bauge », vous fera partager une expérience polysensorielle. Des petites bouchées vous seront servies par Claude, chef du Bistro « Le Fumet ». De plus, une dégustation de « drinks » vous sera offerte par Marc-André, de « Mixologie Québec ».

Pour vous inscrire à cette importante activité, cliquez sur ce lien : http://reseauconstruction.ca

Apportez vos cartes d’affaires!

 


 
 
 
 
 
 
 
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

 

L’Association patronale des entreprises en construction du Québec propose
ses recommandations à la commission Charbonneau

 

Ville Saint-Laurent, le 9 juillet 2014 – Récemment, l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) soumettait son Mémoire à la commission Charbonneau. Tout en renouvelant son appui à la Commission, l’APECQ s’inquiète néanmoins de certains effets négatifs de la commission Charbonneau pour l’industrie de la construction.

Selon l’APECQ, la commission Charbonneau véhicule un certain nombre d’effets négatifs pour les 43 000 entreprises ayant une licence d’entrepreneurs. « Le lien de confiance entre les donneurs d’ouvrage et les entrepreneurs est désormais rompu. Le climat malsain et les retards de paiement provoquent de nombreuses fermetures d’entreprises. La plupart de ces cas se règlent actuellement devant les tribunaux et le gros bon sens, qui marquait jadis nos négociations, est maintenant disparu. Actuellement, le blâme est entièrement porté sur les entreprises en construction mais on oublie un deuxième acteur important : les donneurs d’ouvrage. », a tenu à déclarer M. Christian Thériault, président de l’APECQ.

Pour l’APECQ, le gouvernement impose de nouvelles règles pour mieux encadrer le secteur de la construction, mais il ne faudrait pas oublier de mettre des balises aux représentants des donneurs d’ouvrage. De plus, l’APECQ est d’avis que le gouvernement devrait réviser tout le cadre législatif régissant le milieu de la construction et l’adapter en fonction des besoins au lieu d’émettre de nouveaux règlements ou lois.

Le Mémoire de l’APECQ porte sur des sujets concrets vécus par l’industrie de la construction. Ces sujets ont été peu abordés par la Commission et l’APECQ estime que son témoignage apporte un éclairage différent pour l’avenir de l’industrie.

Ainsi, les sujets suivants sont abordés :

1-             Une meilleure structure et encadrement des contrats des organismes publics;

2-             Encadrement et révision des mécanismes en place pour éliminer les stratagèmes de collusion et de corruption possibles;

3-             La révision de la gouvernance et des règles d’application du BSDQ;

4-             La transparence et la reddition de comptes des associations patronales et syndicales;

5-             Équité concernant les exigences de la loi sur l’intégrité en matière de contrats publics;

6-             Révision du cadre législatif encadrant le milieu de la construction

Le Mémoire de l’APECQ sur ces sujets suit la méthodologie suivante :

a-      Argumentaire

b-      Recommandations

L’APECQ estime que les sujets abordés reflètent la réalité quotidienne du monde de la construction et méritent grandement considération de la part de la commission Charbonneau.

En terminant, l’APECQ estime que les travaux de la Commission sont d’une extrême importance vu l’ampleur des budgets en infrastructure. Une société ne peut se permettre une telle dilapidation des deniers publics par la corruption et la collusion. Cependant, nous souhaitons que les travaux de la Commission examinent attentivement l’environnement général dans lequel évolue l’industrie de la construction. Notre industrie est jeune et fragile et elle est déjà aux prises avec la convoitise de joueurs majeurs sur la scène internationale. En conclusion, l’APECQ espère voir surgir une lueur d’espoir pour l’industrie au terme des travaux de la commission Charbonneau.

Pour lire le Mémoire de l’APECQ, veuillez cliquer sur le lien suivant :
Mémoire présenté à la Commission Charbonneau par l'APECQ

-30-
 

SOURCE :           Direction générale
                           Association patronale des entreprises en construction du Québec
                           514 739-2381, poste 350      

 

INFORMATION :  Marie-Josée Lanciault
                          Association patronale des entreprises en construction du Québec
                          514 739-2381, poste 386


 

 

 

COMMUNIQUÉ

 

L’APECQ REND HOMMAGE À SON ENTREPRISE DE L’ANNÉE 2014
 

Saint-Laurent, 12 mai 2014 -  Au cours du Gala du président de l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ), tenu le 9 mai dernier, près de 450 personnes ont rendu hommage à Broccolini Construction, entreprise de l’année 2014 de l’APECQ. Broccolini Construction est une entreprise reconnue  pour la construction de bâtiments exceptionnels ainsi que pour le développement de relations d’affaires de longue durée.

Sur la photo de gauche à droite :
Christian Thériault, président de l’APECQ, Joseph Broccolini, Paul Broccolini et John Broccolini.

- 30 -

Source : Mme Marie-Josée Lanciault
514 739-2381, poste 386

 
 
Télécharger une version PDF du communiqué

COMMUNIQUÉ

 

Les lauréats du Prix Excellence Maître Bâtisseur sont en
lice pour le prestigieux concours du PMI-Montréal
 

Saint-Laurent, 9 avril 2014 - Le 13 mars dernier, dans le cadre du Gala Excellence Maître Bâtisseur de la Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs, cinq entreprises ont remporté les honneurs dans différentes catégories. On annonçait également que ces lauréats seront en lice au prestigieux concours du Prix élixir du projet de l’année organisé par PMI-Montréal, une importante section du « Project Management Institute ».

En effet, durant la soirée, les constructeurs de condominiums qui ont remporté le Prix Excellence pour la qualité de leur projet de construction, ont appris qu’ils étaient en lice pour le Prix élixir 2014 de PMI-Montréal. Ce concours vise à souligner l’excellence en gestion de projet au Québec en récompensant des projets s’étant démarqués par leur rendement supérieur ainsi que leur gestion exemplaire dans différents domaines d’expertise.

« Nous sommes très fiers de notre partenariat avec l’APECQ et sa filiale GHMB, et croyons que la participation des entreprises gagnantes à notre prestigieux concours, marque le début d’une longue collaboration entre l’APECQ et PMI-Montréal. Aux candidats, des entrepreneurs qui ont des pratiques en gestion de projet irréprochables, nous leur souhaitons la meilleure des chances » a affirmé M. Patrick Perras, membre du conseil d’administration et trésorier du PMI-Montréal, au cours de son allocution durant la soirée.

Nous vous rappelons les lauréats du Prix Excellence Maître Bâtisseur de GHMB dans les catégories suivantes :

Catégorie « Accès à la propriété »

-    Cité l’Acadie – Phase 2 (Résidences Tyron inc./ Groupe Tyron)

 

Catégorie « Projet résidentiel »

-    Tour Alta – Phase 1 (Construction G. Melatti inc.)     

 

Catégorie « Habitation de prestige »

-    Viva Condos Urbains – Phase 1 (Viva Immobilier 1 inc. / Groupe Alta-Socam)

 

Catégorie « Revitalisation urbaine »

-    C3 Condos Contemporains Cavendish  -  Phase 1  (9227-9892 Québec inc. / TG Beco)

 

Catégorie « Leadership féminin »

-    Mme Mireille Pelletier  -  Rouge Condominiums – phase 3  (Devmont (R3) inc. / Devmont)

 

Catégorie « Complexe résidentiel pour personnes de 55 ans et plus »

-    Les Jardins Millen (S.E.C. Les Condos Les Jardins Millen / Groupe Maurice)

 

Le Gala élixir aura lieu à Montréal le 12 novembre prochain. Le concours s’adresse à tout membre ou non-membre du PMI-Montréal, entreprise privée ou publique, de petite, moyenne ou grande envergure, tous domaines d’expertise confondus.

 

-30-

www.apecq.org

www.ghmb.ca

www.pmimontreal.org

 


 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                                                                         

 

GHMB dévoile les lauréats du Prix Excellence Maître Bâtisseur 2014

Saint-Laurent, 14 mars 2014 –  Dans le cadre de son premier gala, tenu hier à Laval, la Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs (GHMB), filiale de l’APECQ, a dévoilé les lauréats de son Prix Excellence Maître Bâtisseur. Cette récompense s’adresse aux promoteurs et constructeurs de condominiums dans la grande région de Montréal pour la qualité de leurs projets.

Les lauréats dans les six catégories sont les suivants :

Catégorie « Accès à la propriété »

-    Cité l’Acadie – Phase 2 (Résidences Tyron inc./ Groupe Tyron)

Catégorie « Projet résidentiel »

-    Tour Alta – Phase 1 (Construction G. Melatti inc.)        

Catégorie « Habitation de prestige »

-    Viva Condos Urbains – Phase 1 (Viva Immobilier 1 inc. / Groupe Alta-Socam)

Catégorie « Revitalisation urbaine »

-    C3 Condos Contemporains Cavendish  -  Phase 1  (9227-9892 Québec inc. / TG Beco)

Catégorie « Leadership féminin »

-    Mme Mireille Pelletier  -  Rouge Condominiums – phase 3  (Devmont (R3) inc. / Devmont)

Catégorie « Complexe résidentiel pour personnes de 55 ans et plus »

-    Les Jardins Millen (S.E.C. Les Condos Les Jardins Millen / Groupe Maurice)
 

Les détails du concours sont sur le site Internet de GHMB : www.ghmb.ca

Toutes nos félicitations aux gagnants!

De gauche à droite : M. Vittorio Tiramani, du Groupe Tyron, M. Jack Arduini, de TG Beco, Mme Mireille Pelletier, de l’entreprise Devmont,
M. Luc Maurice, du Groupe Maurice, M. Pierre Latreille du Groupe Alta-Socam, M. Pierre Pelletier (présentateur, de la compagnie Centria) et
M. Ronald Panneton du Groupe Alta-Socam, M. Gino Melatti Junior et M. Dany Melatti, de Construction G. Melatti inc.

- 30 -

Source : Mme Christiane Poitras
                514 344-0103, poste 101

 

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ

 

8 mars – Journée internationale des femmes :
Les Elles de la construction rend hommage aux femmes

Montréal, le 8 mars 2014 – Nous profitons de cette journée pour souligner le chemin parcouru par les femmes en 2014. Aux 2000 femmes oeuvrant dans l’industrie de la construction, nous vous encourageons à poursuivre le métier que vous avez choisi, même s’il peut être parfois parsemé d’embûches. Le plus grand avancement pour la cause de femmes dans cette industrie repose avant tout sur la solidarité féminine.

Encore aujourd’hui, trop peu de femmes choisissent d’exercer un métier traditionnellement masculin. En effet, au Québec, on retrouve seulement 1,3% de femmes parmi les 160 000 salariés du domaine de la construction. De plus, le taux d’abandon est deux fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes dans les chantiers de construction. Il n’est donc pas facile de faire sa place dans un milieu d’hommes. Les préjugés et la discrimination envers les femmes sont encore bien présents. De plus, plusieurs femmes se disent encore victimes d’harcèlement psychologique de la part de leurs collègues masculins.

«  Les femmes en ont assez et elles veulent prendre leur juste place dans le milieu. Avec une force de 445 membres, les Elles de la construction est devenue, depuis sa création en 2010, un mouvement dans l’industrie de la construction », affirme Rose Fierimonte, présidente des Elles de la construction depuis août 2013.

Depuis sa création, les Elles de la construction continue de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction. Grâce à un réseau d’échanges, les Elles de la construction leur offre un soutien dans l’atteinte de leurs objectifs personnels afin qu’elles puissent s’épanouir dans ce milieu d’hommes. Les Elles de la construction vit une croissance très marquée depuis qu’elle s’est constituée en organisme à but non lucratif (OBNL). Beaucoup de femmes ont senti un vent de solidarité et le désir de briser l’isolement en se joignant à l’organisme.

Gagner des victoires dans un milieu d’hommes est un honneur. N’a-t-on pas assisté à la victoire de l’équipe féminine en hockey féminin à Sochi récemment? Nous avons sous les yeux un exemple tangible qui démontre que la solidarité, la persévérance et l’esprit d’équipe nous mènent à la médaille d’or!

- 30 -

Source : Marie-Josée Lanciault
               514 730-23-81, poste 386


 

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ

Les Elles de la construction forme un CA entièrement féminin
 

La présidente des Elles de la Construction, Mme Rose Fierimonte, est fière d’annoncer que le Conseil d’administration des Elles de la construction est le seul formé entièrement de femmes issues du milieu de la construction.

Fondée en 2010, les Elles de la construction est depuis peu un organisme sans but lucratif formé de sept femmes, toutes des leaders dans leur domaine respectif. « J’ai choisi ces femmes parce qu’elles sont des modèles en termes de compétences et d’intégrité professionnelle.  Nous prêchons par l’exemple en démontrant aux femmes qu’elles ont leur place à prendre dans le domaine de la construction. », dit madame Fierimonte, présidente des Elles de la construction et de Dorbec Construction.

Les Elles de la construction a été au début de sa fondation un réseau d’échanges entre des femmes de l’industrie de la construction. Depuis, la mission de cet organisme s’est passablement élargie. Il souhaite  désormais diffuser de l’information se rapportant aux femmes de l’industrie, fournir de la formation générale à ses membres et promouvoir la relève des femmes dans les métiers non traditionnels.

De gauche à droite sur la photo : Chantal Couture, trésorière et associée chez Demers Beaulne  SENCRL, Francine Bourque, administratrice et associée chez Les Finitions Nifran, Caroline Laberge, vice-présidente et présidente de Berloy Consruction, Rose Fierimonte, présidente et présidente de Dorbec Construction,  Isabelle Leblanc, avocate chez Gilbert Simard Tremblay, Silina Debes, administratrice et ingénieure pour la Corporation du développement du bâtiment Focus, Caroline Rousseau, secrétaire et directrice du développement des affaires à l’APECQ.

À mettre à votre agenda en 2014 : un 5 à 7 le 29 janvier prochain où Mme Caroline Laberge agira comme conférencière invitée.
Inscription au www.ellesdelaconstruction.com

- 30 -

Source : Mme Marie-Josée Lanciault
                514 739-2381, poste 386

Télécharger une version PDF du communiqué


 

 

COMMUNIQUÉ
 

GHMB dévoile les candidats des Prix Excellence pour les constructeurs de condominiums

 

Montréal, 4 novembre 2013 – Le 1er novembre dernier, les représentants de la Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs (GHMB) ont procédé à l’annonce des mises en candidature du Prix Excellence GHMB, un concours prestigieux lancé en mai dernier qui s’adresse aux promoteurs et constructeurs de condominiums, clients de GHMB. Par cette initiative, GHMB désire souligner de façon exceptionnelle l’excellence de ses Maîtres Bâtisseurs. Le dévoilement des candidats s’est fait lors de la partie d’huîtres de l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) qui réunissait près de 450 personnes issues du milieu de la construction.

En mars 2014, à l’occasion d’une soirée de reconnaissance, un prix distinctif sera remis pour chacune des six catégories suivantes. En tout, vingt-deux mises en candidature sont en lice pour le Prix Excellence GHMB 2014.
 

Catégorie « Accès à la propriété » :

-          Cité l’Acadie – Phase II, Groupe Tyron

-          Azur, Polyconstruction

                                                                                                                                            

Catégorie « Projet résidentiel » :

-          Villa Latella – Phases  17, 18, 19 et 20, San Carlo Construction 2000 inc.

-          Les Tours Alta – Phase I,  Construction G. Melatti inc.

-          Rouge Condominiums – Phases I et II, Devmont

-          Les Jardins de l’Acadie – Phases I et II, Construction Musto

-          Upper West Side – Phase 4, Développement Urbania
 

Catégorie « Habitation de prestige » :

-          Le Séville – Phase 2, Prével

-          Villa Mont-Royal – Phase I, Développement Urbania

-          Viva Condos Urbains – Phase I, Groupe Alta-Socam

-          Les Sommets des Bois Francs, Elico

-          M9 – Phase III, DévMcGill
 

Catégorie « Revitalisation urbaine » :

-          Lowney – Phase 9, 10 et 11, Prével

-          Le Clermont – Phase I, II et III, Mondev

-          C3 Cavendish Contemporary Condos – Phase I, TG Beco

-          2950 Ontario, Atelier CBA
 

Catégorie « Leadership féminin » :

-          Élofts - Sarah Torre, TG Beco

-          Rouge Condominiums – phase III  - Mireille Pelletier, Devmont

-          Boisé Notre-Dame – phase IV- Thélème Domon, Les Constructions Altitude 3045

-          Les Sommets des Bois Francs – Dolly Karam, Elico
 

Catégorie « Complexe résidentiel pour personnes de 55 ans et plus »

-          Les Jardins Millen, Groupe Maurice

-          Boisé Notre-Dame – Phase 4, Les Constructions Altitude 3045
 

Un comité de sélection formé de spécialistes et d’experts en construction est en charge de l’évaluation des candidatures soumises selon les critères de qualité exigés par GHMB. Entre autres, le projet devra avoir fait la preuve d’une gestion exemplaire en plus d’avoir respecté les normes, réglementations et codes en vigueur. De plus, le projet soumis doit avoir été terminé en 2013. Les détails du concours sont disponibles sur le site Internet de GHMB.

La Garantie Habitation des Maîtres Bâtisseurs (GHMB) est une entreprise dont le mandat est d’offrir un plan de garantie spécialement conçu et mis en place pour les tours de condominiums de plus de quatre (4) unités privatives superposées et les projets de transformation de bâtiments existants en unités de condominiums. Ainsi, la GHMB comble un besoin de garantie dans un secteur de la construction non visé par le Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs de la Régie du bâtiment du Québec. Filiale de l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ), la GHMB se fait un devoir de ne s’associer qu’avec l’Élite de l’industrie de la construction. 

- 30 -

Source :    Mme Marie-Josée Lanciault
                   514 739-2381, poste 386

Télécharger une version PDF du communiqué

 

 

Les représentants des entreprises présentes à la soirée : de gauche à droite à partir du haut - Jack Arduini (TG Beco), Nicola Coppola (San Carlo Construction 2000), Khalil Khalil (Elico), François Chevrier (Groupe Alta-Socam), Ronald Panneton (Groupe Alta-Socam), Sara Torre-Arduini (TG Beco), Gino Melatti jr (Construction G. Melatti), Nabil Jurdak (Groupe Maurice), Walter Asatoorian (Développement Urbania), Dolly Karam (Elico), Thélème Domont (Les constructions Altitude 3045), Mireille Pelletier (Devmont), Dany Melatti (Construction G. Melatti), Gino Melatti (Construction G. Melatti). Absent sur la photo : Jean-Marc Dupuis (Cité l’Acadie). 


 

 

 

 

 


 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

L’INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION VIT UN MARASME ÉCONOMIQUE MAJEUR ET PROPOSE DES PISTES DE SOLUTIONS AU GOUVERNEMENT

 

Montréal, le 26 septembre 2013 – À l’occasion d’une conférence de presse tenue à Montréal, M. Christian Thériault, président de l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ), a tenu à faire connaître les effets de la crise économique que traverse actuellement l’industrie de la construction.

M. Thériault a soutenu que nous assistons actuellement au Québec à une dérive majeure associant la construction à la corruption. Or, il n’en est rien! « La vaste majorité de nos entreprises est constituée d’honnêtes travailleurs regroupés souvent dans des PME. L’APECQ s’est prononcée dès le départ en faveur de la Commission Charbonneau et maintient son appui.

M. Thériault a tenu à donner de nombreux exemples d’effets collatéraux néfastes pour une industrie qui constitue tout de même 14% du PIB.

« Assisterons-nous, au Québec, s’est demandé M. Thériault, à la mainmise d’entreprises étrangères de nos firmes de construction comme cela semble se produire actuellement pour les firmes d’ingénieurs-conseils? Avons-nous le moyen de perdre cette expertise unique, acquise souvent aux frais de l’État, donc des citoyens payeurs de taxes, sans que personne ne lance un cri d’alarme? »

 

L’APECQ a tenu à prêcher par l’exemple et dispose aujourd’hui d’un Code d’éthique auquel les membres seront fortement invités à y adhérer.

Au gouvernement du Québec, nous demandons deux interventions immédiates :
 

Au Conseil du Trésor 

1-      Nous demandons au président du Conseil du Trésor de s’assurer que tous les paramètres inscrits dans la loi 1 soient clairs et  bien définis afin d’éviter un refus d’une entreprise pouvant découler d’une décision discrétionnaire.
 

À la ministre du Travail 
 

2-       Nous demandons à la ministre du Travail de convoquer  rapidement l’industrie de la construction et les mandataires publics pour réviser les modalités d’application de certaines clauses contenues dans le « Règlement sur les contrats de travaux de construction des organismes publics » afin de cesser d’étrangler les entrepreneurs.
 

-30-

Source :

Mme Marie-Josée Lanciault
514-739-2381, poste 386
cellulaire : 514 891-5026
mj.lanciault@apecq.org

 

Mme Lise Jalbert
450 934-2106
cellulaire: 514 249-3464
ljalbert@jrgagnon.ca

 

Téléchargé une version PDF du communiqué ICI


 

MADAME ROSE FIERIMONTE : NOUVELLE PRÉSIDENTE
DES
ELLES DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC

 

Montréal, le 27 août 2013 –  Pour faire suite à la démission de Mme Isabelle Perron, présidente-fondatrice des Elles de la construction du Québec depuis sa fondation en 2010 et directrice finances et administration de Construction de la Croisette inc., les Elles de la construction sont heureuses de vous annoncer que Mme Rose Fierimonte, présidente et chef de la direction de Dorbec construction inc., succédera à Mme Perron à titre de présidente.

Madame Perron a remis sa démission dans le cadre d’une assemblée du conseil d’administration des Elles de la construction, tenue le 23 août dernier. Des choix professionnels et de nouveaux défis à relever, entre autre la poursuite de ses études à l’école d’Entrepreneurship de Beauce, ont motivé sa décision. Cette dernière est par ailleurs finaliste dans le cadre d’un concours organisé par le Réseau des femmes d’affaires du Québec.

« Ma décision de quitter le poste de Présidente du Réseau des Elles a été un choix déchirant, mais je laisse la présidence entre bonnes mains, car Rose en plus de m’avoir toujours soutenue dans l’organisation, est une entrepreneure chevronnée qui saura faire évoluer les Elles de la construction dans la bonne direction. C’est certain que je vais continuer à m’impliquer auprès de cette cause qui me tient à cœur », a déclaré Isabelle Perron.

Madame Rose Fierimonte, occupait le poste de vice-présidente des Elles de la construction. Chef d’entreprise, elle évolue dans le domaine de la construction depuis près de 25 ans. Diplômée de l’Université McGill, Mme Fierimonte s’implique également dans d’autres causes sociales. « J’accepte avec plaisir de relever le défi de la présidence des Elles de la construction. L’industrie de la construction dont je fais partie à titre de chef d’entreprise et entrepreneure générale vit des moments difficiles, mais grâce au dynamisme des femmes en construction, nous sommes en mesure de relever ce défit et de contribuer à la relance économique du Québec ».

La mission des Elles de la construction est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction et ce à différents niveaux : femmes entrepreneurs, femmes chargées de projet et les femmes de métier. Grâce à un réseau d’échanges, les Elles de la construction offre un soutien aux femmes dans l’atteinte de leurs objectifs personnels afin qu’elles puissent s’épanouir dans ce milieu d’hommes. En avril dernier, l’organisme s’est associé à l’APECQ (Association patronale des entreprises en construction du Québec) afin de mettre en commun leurs efforts visant à permettre aux femmes à viser l’égalité professionnelle. 

- 30 –

Source :
Mme Marie-Josée Lanciault
514 739-2381, poste 386
mj.lanciault@apecq.org



De gauche à droite : Mme Isabelle Perron et Mme Rose Fierimonte, nouvelle présidente des Elles de la construction.

 

Téléchargé une version PDF du communiqué ICI


CONDITIONS DE TRAVAIL APPLICABLES
ACTUELLEMENT DANS L’INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

Montréal, le 7 août 2013 –  Dans le cadre du conflit de travail dans le secteur industriel, commercial et institutionnel, le gouvernement a adopté une loi spéciale qui prévoyait le retour au travail de tous les salariés, le mardi 2 juillet 2013.

La loi spéciale renouvelle les conventions collectives des secteurs industriel, commercial et institutionnel échues depuis le 30 avril dernier. C’est-à-dire que les conditions de travail prévalant avant la grève continueront de s’appliquer dès le retour au travail des salariés. Toutefois, les taux de salaire applicables seront majorés de 2% dès le 2 juillet 2013, et ce, jusqu’au 30 juin 2014. Il en est de même pour les frais de déplacement prévus dans les conventions collectives IC/I.

En vertu de la loi spéciale, l’Alliance syndicale et l’ACQ devront poursuivre les négociations concernant les conditions de travail applicables d’ici le 30 juin 2014.

Pour en savoir plus, visitez le site internet : acq.org/nego

- 30 –

Source :
Mme Marie-Josée Lanciault
514 739-2381, poste 386
mj.lanciault@apecq.org


Une première au Québec - Création du réseau les Elles de la Construction

MONTRÉAL, le 9 avril 2013 /CNW Telbec. - L'APECQ (Association patronale des entreprises en construction du Québec) est fière d'annoncer officiellement son association avec Les Elles de la Construction, un réseau fondé en 2010 qui regroupe des femmes qui œuvrent dans le milieu de la construction.

« Avec une femme comme directrice générale à l'APECQ, je dois dire que notre association s'est faite de façon naturelle. Une femme qui occupe un poste de gestion dans un milieu traditionnellement masculin, est tout un défi. C'est la raison pour laquelle nous désirons unir nos forces avec l'APECQ ». C'est en ces termes que s'est exprimé Isabelle Perron, présidente et fondatrice des Elles de la Construction.

La mission des Elles de la Construction est de promouvoir la place des femmes dans le secteur de la construction et ce à différents niveaux : femmes entrepreneurs, femmes chargées de projet, femmes de métier, professionnelles et étudiantes. Grâce à un réseau d'échanges, les Elles de la Construction offre un soutien aux femmes dans l'atteinte de leurs objectifs personnels afin qu'elles puissent s'épanouir dans ce milieu d'hommes.

"De gauche à droite : 
Madame Rose Fierimonte, présidente et chef de la direction de Dorbec Constrution Inc., 
administratrice au Conseil d'administration de l'APECQ 
et vice-présidente des Elles de la construction. 

Madame Linda Marchand, directrice générale de l'APECQ.

Madame Isabelle Perron, directrice finances et administration pour 
l'entreprise Construction de la Croisette Inc., présidente et fondatrice des Elles de la construction. 

(Groupe CNW/Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ))".
Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130409_C3791_PHOTO_FR_25337.jpg

http://photos.newswire.ca/images/download/20130409_C3791_PHOTO_FR_25337.jpg

 

Les difficultés des femmes à faire leur place dans le milieu de la construction, Rose Fierimonte, administratrice au Conseil d'Administration de l'APECQ et vice-présidente des Elles de la construction, les connaît. Cette dernière travaille dans l'industrie depuis plus de vingt-cinq ans comme entrepreneur général. En adhérant à l'organisation Les Elles de la construction, elle a mis fin à son isolement dans ce milieu majoritairement masculin et a trouvé un groupe de support indéniable.

L'APECQ est heureuse d'accueillir les Elles de la Construction dans ses locaux. En plus de leur offrir un soutien dans leurs activités, l'APECQ se réjouit d'appuyer les Elles de la Construction dans leurs efforts visant à permettre aux femmes de viser l'égalité professionnelle.

-30-


SOURCE : Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ)

Renseignements:
Lise Jalbert
Coordonnatrice
JR Gagnon Affaires publiques
514-800-8008 postes 221 
ljalbert@jrgagnon.ca

Diffusé à : 2013-04-09 11:09 

http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2013/09/c3791.html

 

 

L’APECQ RÉAGIT ET PREND POSITION POUR L’INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

ET S’INQUIÈTE DES RÉPERCUSSIONS ÉCONOMIQUES
DE LA COMMISSION CHARBONNEAU

Montréal, le 20 décembre 2012. - L’Association patronale des entreprises en construction du Québec(APECQ) tient à défendre l’industrie de la construction suite aux révélations de la Commission Charbonneau au cours des récents mois.

– « L’industrie de la construction est très inquiète face aux répercussions négatives, tant sur le plan économique qu’au plan de l’image de l’industrie. Nous croyons essentiel que les présumés fraudeurs soient identifiés et poursuivis. Mais il ne faut surtout pas oublier que la très vaste majorité de l’industrie poursuit ses activités en respectant les lois et les règlements du Québec »,a tenu à déclarer M. Christian Thériault, président de l’APECQ.

Dans cette perspective, le président a tenu à rappeler que l’Association supporte entièrement le projet de Loi 1 du gouvernement du Québec et tient à le féliciter pour cette courageuse initiative.

L’industrie de la construction est un acteur important dans l’économie du Québec et un créateur d’emplois incontournable au moment où l’économie québécoise et canadienne éprouve des difficultés. L’industrie de la construction compte pour 14% du P.I.B. avec un chiffre d’affaires de 46 milliards $ et 233 000 emplois directs selon la CCQ en 2010. C’est pourquoi, d’ajouter M. Thériault, nous nous inquiétons des effets négatifs déjà ressentis "dans plusieurs secteurs névralgiques, tant chez les entrepreneurs généraux que pour leurs sous-traitants et fournisseurs."

Ainsi, dans le secteur public, en raison de la méfiance des gestionnaires de contrats, nous vivons une gestion de projet conflictuelle, des travaux additionnels non reconnus ou reconnus à un prix déraisonnable, l’application de clauses abusives et enfin l’utilisation et la surutilisation de clauses exécutoires.

Certains subissent actuellement les effets pervers d’un manque de liquidité en raison du contexte particulier des donneurs d’ouvrage. Les conséquences de ce marasme sont : des projets de plus en plus risqués, des travaux additionnels non reconnus ce qui permet aux gestionnaires de contrats de s’accaparer des fonds de roulement de l’entrepreneur, et l’utilisation de clauses abusives qui souvent mettent l’entrepreneur en sérieuses difficultés financières. À cela, il faut ajouter la lenteur des paiements progressifs qui pénalisent tant l’entrepreneur général que les différents entrepreneurs spécialisés et tous les fournisseurs.

En terminant, le président de l’APECQ, M. Thériault a tenu à rappeler que son association s’était déjà prononcée en faveur de la Commission Charbonneau et qu’elle maintient toujours son support. Cet appui, cependant, a aussi comme corollaire de tenir compte du danger de ternir la réputation d’une industrie honnête, courageuse et travaillante et l’un des piliers de l’économie québécoise.

-30-


Informations : Christian Thériault
Président de l’APECQ
514-473-8003

Source : Lise Jalbert
Coordonnatrice
JR GAGNON Affaires publiques
514-249-3464
514-800-8008 poste 221

Télécharger une version PDF du communiqué

 

 

 

LA LOI 1 EST MAINTENANT EN VIGUEUR

Montréal, le 10 décembre 2012. - Le 7 décembre dernier, la loi sur l’intégrité en matière de contrats publics (loi 1) a finalement été sanctionnée. Comme vous le savez sans doute, cette loi découle de la crise de confiance faisant suite aux nombreux scandales de collusion et de corruption dans le milieu de la construction. Il était devenu impératif pour le gouvernement d’adopter des mesures fermes pour contrer les comportements inadéquats.

La loi en quelques points …

  • Elle est applicable, actuellement, sur tous les contrats et sous-contrats dont la valeur est de 40 millions de dollars et plus. Le seuil d'application sera ajusté, à la baisse, au cours des prochains mois. Le niveau minimum n'est pas encore défini par le gouvernement.

  •  

    L'obligation de fournir l'attestation de conformité émise par l'AMF (Autorité des marchés financiers) sera indiquée dans l'appel d'offres à être déposée.

  • L'attestation sera émise par l'AMF. Les formulaires de demandes seront disponibles en ligne le 20 décembre prochain sur leur site au www.lautorite.qc.ca . L'attestation sera valide pour 3 ans et devra être renouvelée à l’intérieur de 90 jours avant son échéance.

  • L'AMF établira les conditions et les exigences des formulaires de demande.

  • Les formulaires comporteront des demandes de renseignements d'ordre général ainsi que sur sur chacun des dirigeants. Les critères d'analyse seront établis selon des aspects tant économiques que sur la vérification d'absence totale de liens criminels ou frauduleux.

  • La vérification sera effectuée sur les 5 années précédant la demande d'attestation.

  • Une ARQ (Attestation de Revenu Québec) conforme, d'au plus 30 jours, devra être présentée avec la demande d'émission de l'attestation.

  • La demande sera également vérifiée par les services de l'UPAC (l'Unité permanente anti-corruption).

  • Il y aura des frais applicables pour l'émission de l'attestation.

  • Une entreprise qui se verra refuser l'émission d'une attestation sera automatiquement inscrite au RENA (Registre des entreprises non admissibles) et perdra son droit de présenter une soumission

  • Le registre des entreprises ayant obtenu leur attestation sera disponible par internet.

Pour en savoir plus consultez le site Portail Québec.  Portail Québec > Actualité gouvernementale > Fil de presse

Vous pouvez la contacter à l’APECQ au 514 739-2381, poste 386.

Pour information :
Marie-Josée Lanciault
APECQ
514 739-2381, poste 350

Télécharger une version PDF du communiqué

 

 

 

 

 

NOMINATION
UNE NOUVELLE DIRECTRICE GÉNÉRALE À L’APECQ

Montréal, le 23 août 2012. - L’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ) est heureuse d’annoncer la nomination de Linda Marchand au poste de directrice générale. Elle est entrée en fonction en date du 20 août dernier.

Linda Marchand
Directrice générale de l'APECQ.

Titulaire d’un MBA, Mme Marchand cumule plus de 25 ans comme gestionnaire dans des contextes de développement des affaires, développement de projets et de gestion des opérations acquises au sein d’organismes sans but lucratif de partenariat public et privé ou d’organismes privés. Elle a agi à titre de directrice générale pendant près de dix ans à Agri-Traçabilité Québec, un organisme sans but lucratif ayant pour mission de développer, mettre en oeuvre et opérer un système de traçabilité pour préserver la salubrité alimentaire. De plus, Mme Marchand est reconnue dans le milieu pour son leadership participatif, son sens de l’innovation et ses fortes aptitudes en communication.

Au nom des membres du conseil d’administration de l’APECQ, nous souhaitons bonne chance à Linda Marchand dans ses nouvelles fonctions.

Vous pouvez la contacter à l’APECQ au 514 739-2381, poste 386.

Pour information :
Marie-Josée Lanciault
APECQ
514 739-2381, poste 350

Télécharger une version PDF du communiqué


L’APECQ SOULIGNE SES 115 ANS AVEC ÉCLAT

Montréal., le 30 mai 2012 - À l’aube de sa 115e année de fondation, l’APECQ a voulu la souligner de façon grandiose en tenant son traditionnel Gala du président, le 25 mai dernier, où près de 500 personnes étaient réunies au Crown Plaza Aéroport Montréal. De plus, l’APECQ a profité de l’occasion pour rendre hommage à l’entreprise de l’année 2012, Construction NCL.

« L’APECQ, forte de ses origines et de ses valeurs transmises par les générations précédentes, fait en sorte d’évoluer selon les besoins de ses membres et de l’industrie. Anciennement situé à place de la Savane, nos nouvelles installations nous ont permis de faire évoluer nos services : nouvelles salles de cours, nouvelle salle de consultation de plans, nouveaux supports techniques et administratifs aux membres. Tout cela fait en sorte que l’APECQ continue de se définir comme un carrefour de l’industrie. C’est en ces termes que s’est exprimé M. Christian Thériault, président de l’APECQ , au cours de son allocution pendant la soirée.

Après avoir dégusté un repas gastronomique, les convives se sont déliés les jambes au son de la musique brésilienne. Une soirée inoubliable dans la plus pure tradition de l’APECQ!

Sur le cliché de gauche à droite : Christian Thériault, président de l’APECQ,
Benito Mariano jr, Benito Mariano, Louis Mariano, représentants de Construction NCL ,
Yanick Dumesnil, 1er vice-président et trésorier de l’APECQ.

L’APECQ EN UN MOT

L’APECQ est une association patronale à adhésion volontaire des entreprises en construction du Québec regroupant plus de 1000 membres répartis parmi les groupes suivants : entrepreneur général et spécialisé, commercial, industriel, institutionnel, fournisseur de produits et différents professionnels de la construction. Forte de ses 115 ans d’existence, l’APECQ a comme mission de servir ses membres en offrant des services de base dans les différents domaines : assurances, cautionnements, formation, salle de plans, services juridiques, mutuelle de prévention, plans de garantie, démarrage d’entreprise sans oublier ses représentations politiques.

Pour information :
Marie-Josée Lanciault
APECQ
514 739-2381, poste 386

Télécharger une version PDF du communiqué

APECQ
6550, chemin de la Côte-de-Liesse 2e étage, Saint-Laurent (Québec) H4T 1E3
Téléphone : 514 739-2381 Sans frais: 1 800 371-2381 | Télécopieur : 514 341-1216 Sans frais: 1 855 341-1216
Caméléon Média Conception Web Caméléon Média